Les bonnes résolutions

Publié le par Quentin & Emmanuelle

Spéciale dédicace à Nunziata...

 

Il est de bon ton en cette période de parler de nos bonnes résolutions.

Qui ressemblent comme deux gouttes d'eau à celles qu'on avait prises il y a un an, deux ans, trois ans etc;

C'est pourquoi je ne vous entretiendrai pas de nos décisions diverses et variées - et devinez qui a décidé quoi....je ferai du sport régulièrement, je rangerai mes chaussettes, je  serai patiente avec mes élèves - marche aussi avec les soldats - je ne fumerai plus du tout du tout du tout, je lirai plus et passerai moins de temps devant la télé ou internet....gnagnagnagnagnagna.....

Dans cet océan de bonne volonté un peu niaise, qui ne va pas tarder à se tarir tant la pratique du sport est parfois ardue en semaine et je ne parle pas des ouikendes, tant les chaussettes sont pleines d'un vice qui les pousse à se planquer quand on veut les ranger, tant les élèves ont le don de nous pousser à bout, ces sales petits morveux....je m'arrête.

Il est une bonne résolution que je veux tenir, pour ma copine N. qui se reconnaîtra (si toutefois Internet est réparé...)

Parler d'un de nos chers disparus du petit écran, l'idole des ménagères de plus de 50 ans, de moins de 18 ans et des autres dans les années 80, le bel homme à la fois viril mais pas trop, genre je suis doux et tendre mais costaud et j'accepte la part de féminité qui est en moi, celui qui arborait sans honte la frange et parfois la barbe, maniait le sabre dans Shogun et portait la soutane dans l'inoubliable feuilleton phare de nos jeunes années ....A y est, vous l'aurez reconnu, le "Robert Redford de la télé "(je cite ma copine)

Richard Chamberlain.

On ne se lasse pas de contempler ces images, témoins d'un passé pas si lointain, des jours heureux qui se sont envolés et ne reviendront pas; moi par exemple, j'ai pleuré comme une fontaine en regardant le dernier épisode des Oiseaux......quand le père de quelque chose, de Bricassart, non ? -  Richard donc, meurt et n'en finit pas d'agoniser sous le regard glacé de celle qui l'a tant aimé, qu'il a tant aimée aussi.... c'était tellement beau, tellement romanesque ....j'avais 11 ans, je dois dire, n'allez pas non plus vous imaginer n'importe quoi !

Tout ça parce que jeune prêtre, en Australie, il a fait un enfant à cette femme qui était mariée, et qu'il ne l'a jamais su, mais qu'il n' pas su empêcher ledit enfant de devenir prêtre et de se noyer, bien qu'il n'y ait aucun lien entre ces dernières propositions....eh ben, injustice et mauvaise foi féminines aidant, c'est lui, devenu cardinal entre temps,  qui est tenu pour  responsable et forcément, quand il apprend 25 ans après qu'il est père, d'un prêtre - comme lui - qui s'est noyé par sa faute, le pauvre il fait une attaque, passke oui, il connaissait le jeune homme, se reconnaissait en lui, l'aimait comme un père aime son fils,  mais ne savait pas, alors que ça crevait littéralement les yeux, gros pas fin comme seul un mec peut l'être, que c'était son fils, attendu que Meggie, la femme qu'il avait aimée, était mariée et avait déjà un premier enfant quand il avait succombé à la tentation et rompu ses voeux avec elle...et quand elle a découvert qu'elle était enceinte, elle ne lui a rien dit....vous me suivez ?

....(p'tain....je m'en souviens super bien, ça fait froid dans le dos...)

bon, ben voilà que quand il prend conscience de tout ça, il tombe de manière très mélodramatique, tend désespérement la main à son ex et elle, des larmes plein les yeux mais droite comme la Justice, le regarde et refuse de l'aider ...(ben oui, c'était son fifils chéri, le seul, qui ressemblait comme deux gouttes d'eau à son papa.....du coup sa fille, à elle, conçue avec son mari un gros lourdaud brutal et alcoolique, est super malheureuse, fait du théâtre pour oublier ses souffrances mais bon, souffre de n'être pas autant aimée que son frère, qui est en réalité son demi-frère....)....et il meurt, comme ça, comme un chien. Terrible.

bon je m'égare ....cela étant, vous l'aurez compris, je m'inquiète très légitimement ....qu'est devenu Richard ? injustement tombé dans l'oubli, mis sans ménagement à la retraite...même la 6 ne rediffuse plus ses oeuvres...eh bien, moi, j'ai le courage de le sortir du placard et de vous le présenter :

C'est à peine s'il a changé, à peine s'il fait vieux beau, après avoir été jeune bellâtre....

Richard, reviens-vous, fais-nous rêver, de grâce !

 

Publié dans barbablonde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

emmanuelle 03/01/2007 08:44

ma seule résolution pour 2007 : je pèterai les plombs quand je voudrai, na !