Un malheur n'arrivant jamais seul,

Publié le par Quentin & Emmanuelle

en ce moment, je peux dire que je vois défiler les galères, vérifiant à moi toute seule la loi de la tartine, celle qui dit finement "jamais deux sans trois", celle aussi qu'en politiquement correct, on appelle la LEM.

Pourquoi donc, vous demandez-vous, en imaginant que je vais vous parler encore de chasse d'eau défectueuse, de congélateur débranché, de rides du lion apparente, voire de bouteille d'huile renversée...?

Parce que même pas, vous dirai-je, j'ai fait de beaux progrès !

 Tout a commencé quand le rectorat s'est avisé que 5 jours sans travailler ni faire de remplacement allait sûrement me rendre paresseuse, voire me donner des habitudes de grass'mat' et m'a donc fort obligeamment appelée un matin aux aurores pour me sommer de me rendre fissa, toutes affaires cessantes, dans un collège en perdition, dépourvu d'un de ses profs pour 10 jours, à l'autre bout du département, direction Maubeuge, mais encore plus loin à 90 km de la maison. Pour 10 jours. 
Ouais.
Là où j'ai pas trouvé l'affaire très cool, c'est qu'on m'a prévenue le matin du jour où quentin partait au Liban. Je pensais pas pouvoir avoir plus d'angoisses et de stress.Que nenni...

Puis là où j'ai vraiment commencé à penser que le Tout-Puissant avait oublié de se pencher sur nous, c'est quand Il a laissé Clémentine jouer samedi avec les boutons de la cuisinière, allumant ainsi une plaque électrique, sur laquelle forcément était posé un torchon...pendant que moi j'étais déjà partie jouer à cache-cache avec les grandes.
Seuls un odorat extrêmement développé et une vue remarquable m'ont signalé une odeur de cramé insoutenable et un brouillard anormalement grisâtre dans le salon...
Résultat : un torchon foutu, un bouton de la cuisinière fondu....et une petite de 4 ans qui ne veut plus de petit frère ou de petite soeur, au motif que les bébés font trop de bêtises !! 

Puis hier, j'ai enfin eu la preuve que j'étais seule et livrée à moi-même, ce qui n'est pas rassurant, quand l'écran de mon PC a rendu l'âme, provoquant un sympathique court-circuit ou dieu sait quoi d'autre, qui a cramé 60 % des prises de la maison.
Facile, me dis-je avec présomption, c'est le disjoncteur...Ah non, zut !!!
Re-facile, me dis-je, j'appelle papa...qui me conseille de changer les fusibles. Je passe rapidement sur cet épisode peu glorieux de ma vie, où j'ai dû tenter de comprendre comment on changeait des fusibles, puis comment on vérifiait que ça marche ou pas (d't'façon, comme je sais pas à quoi ça sert, hein, faut pas trop en attendre non plus !!); bref, les fusibles n'y sont pour rien.

Bilan provisoire des courses : 220 euros pour un nouvel écran plat ( à ce prix-là, il est beau, immense, et ressemble à une télé de beauf assoiffé de foot pendant la période du championnat de ligue 1...).
Et j'attends l'électricien.

Ouais, c'est même pô drôle, la life.
  

 

  

Publié dans barbablonde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Quentin 23/03/2008 13:13

Comment cela, Victoire ne veut pas de petit frêre ou de petite soeur au motif que ça fait trop de bétise?????Peux tu lui dire qu'on ne lui demandera pas son avis!!!Enfin, garde courage, dans une semaine les vacances et le soleil du sud-ouest.Ici, il fait une chaleur écrasante.Je vous embrasse toutes les 4bonnes fête de Pâques.